One Premium : les marques les plus cross-média sont issues de la PQN

Auteur : Pas de commentaire Partager :
image_pdfimage_print

Le Point, ELLE et Ouest France sont les marques de presse les plus transversales dans leurs familles respectives

Si les marques de PQN ne sont pas celles qui comptent le plus d’exclusifs digitaux dans leur audience Premium, elles sont en revanche celles qui comptent le plus de lecteurs mensuels communs au print et au digital.
Quatre marques issues de la PQN occupent les 4 premières positions du classement des marques de presse selon la proportion de lecteurs bi-média : Le Monde (36,3%), L’Equipe (35,2%), Le Figaro (34,7%) et Le Parisien/Aujourd’hui en France (21,2%). La marque Les Echos occupe la 6ème position et la marque Libération la 13ème place de ce classement (parmi 69 marques dont l’audience print et l’audience digitale sont mesurées et publiées).
Onze marques de presse magazine font partie de la liste des marques comptant plus de 10% de lecteurs bi-media dans leur audience. Les plus transversales sont des marques news/actu (Le Point, L’Express, L’Obs, télérama, Paris Match) et la marque ELLE, qui est la plus bi-média des marques féminines, devant Femme Actuelle, Gala et Madame Figaro.
Seules 4 marques de PQR dépassent le seuil de 10% de lecteurs bi-media (dont Ouest France à 15,5%).

premium-top-bimedia-v2-min

Méthodologie de l’étude One Premium :

La cible Premium représente 7,9 millions d’individus en France. Il agrège deux ensembles :
. les Top Cadres, actifs faisant partie du périmètre de mesure de l’étude : indépendants (professions libérales, conseils), cadres de la fonction publique, dirigeants et cadres des TPE, des PME et des Grandes Entreprises, soit 4,4 millions d’invididus,
. les Top Revenus : individus de 18 ans et plus appartenant aux 8% des foyers aux plus hauts revenus (soit un revenu foyer annuel net supérieur à 70k€), soit 5,3 millions d’invididus.
Il s’agit d’une étude de type single source : la consommation média (print, digital) est mesurée sur les mêmes individus, de façon déclarative pour le print et de façon passive pour le digital.
Le recueil a été réalisé de septembre 2015 à juillet 2016, auprès d’un échantillon de 9164 individus représentatifs de la population des Premium.
95 marques sont étudiées, ainsi que l’agrégat PQR66.
Les participants à l’étude One Premium ont été recrutés par téléphone sur leur lieu de travail pour les premiers et à leur domicile pour les seconds. Ils ont répondu en ligne à un questionnaire comprenant une partie sur la lecture des titres de presse et une partie consacrée à la consommation, les attitudes et comportements, et les styles de vie des répondants.
A l’issue de ces questionnaires, les répondants ont été invités à participer à la mesure de leurs consommations de presse digitale. Pour cela il leur a été demandé d’installer sur les différents supports d’accès à internet – personnels et professionnels – un cookie (pour les accès web) ou un SDK (pour les accès applications). Ces dispositifs, couplés à un taggage des sites et applications participant à l’enquête, permettent de faire remonter l’intégralité des visites réalisées sur ces sites ou applications, tout en conservant le lien avec les réponses au questionnaire principal. Les données manquantes pour cette partie de l’étude  (non participation, effacement des cookies, changement de machine…) ont fait l’objet d’une injection statistique réalisée sur la base de l’ensemble des données effectivement recueillies.

Kantar TNS a mis en place la méthodologie et l’étude principale : définition des publics, plan de sondage et mesure de l’audience presse.
Ipsos Connect a mis en place la méthodologie et la mesure des lectures numériques, et s’est associé à Weborama, partenaire technique en charge de la mesure des visites sur les sites et applis particiapnts à la mesure.
La société NP6 a effectué le traitement de l’étude.
Le CESP, qui audite l’étude, a également participé, sous la forme d’un accompagnement, à la phase d’imputation des données manquantes sur les lectures numériques de presse.
Compte-tenu des changements introduits dans la méthodologie, le CESP recommande de ne pas analyser les résultats d’audience One Premium de la presse et des marques de presse en termes d’évolution par rapport aux années antérieures.

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. Le Monde, L’Equipe et Le Figaro sont les 3 marques les plus cross-média sur la cible Premium, avec chacune plus d’un tiers de leur lectorat concerné

. Le Point est la marque actu/news la plus transversale, devant l’Express

. ELLE est la marque féminine la plus transversale

. Ouest France est la marque PQR la plus cross-média


Lire aussi :

Comment les marques de presse engagent les cibles Premium  (nov. 2016)

One Premium : les classements selon les cibles des Cadres et des Hauts Revenus  (nov. 2016)

One Premium : 17 marques magazines et 24 marques PQR comptent plus de 50% d’exclusifs numériques  (nov. 2016)

. Quelles sont les marques magazines les plus consultées sur tablette ? (septembre 2016)

L’Equipe devient la marque de presse quotidienne la plus « smartphone »  (septembre 2016)

Audiences cross-devices : la PQN devance la presse magazine et la PQR (septembre 2016)

One Global : 7 marques de presse du top10 comptent plus d’exclusifs digital que de lecteurs print    (septembre 2016)

. tous nos articles sur l’étude One Global


Accès aux résultats de l’étude Premium

image_pdfimage_print
Print Friendly
Article précédent

One Premium : les classements selon les cibles des Cadres et des Hauts Revenus

Article suivant

One Premium : 17 marques magazines et 24 marques PQR comptent plus de 50% d’exclusifs numériques

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *