Programmatique : vers une simplification de l’écosystème ?

Auteur : Pas de commentaire Partager :

CB Expert focus techno en partenariat avec Ratecard : une société, une actualité, un positionnement

Le marché du programmatique est complexe : la multiplication des canaux, des formats et des devices nécessite l’interaction avec un nombre grandissant d’outils technologiques et de partenaires. Dans ce contexte, Elium arrive avec une promesse simple : une plateforme unique pour simplifier la gestion opérationnelle des campagnes publicitaires. Rencontre avec Fabien Livet, CEO et Fondateur d’Elium.

Comment vous est venue l’idée d’Elium ?

Après 5 ans d’activité dans le programmatique chez Teads – que nous avons vu naître, se développer et s’internationaliser – nous avons fait plusieurs constats :

  • Le marché est de plus en plus fragmenté : le nombre de canaux, de devices, de plateformes et d’outils (ad-servers, DSP, plateformes de réseaux sociaux, vérification publicitaire, qualification de l’audience, activation des données 1st et 3rd party…) est en constante croissance, rendant extrêmement complexe la gestion opérationnelle des campagnes. Alors même que le potentiel offert par les technologies du digital est considérable, il est dès lors sous-exploité.
  • La domination des walled gardens forcent les marques à fonctionner en silos, les contraignant à limiter leurs choix plutôt que de profiter de la diversité des canaux d’acquisition existants. Là encore, nous considérons que de nombreuses opportunités de communication avec les utilisateurs sont malheureusement écartées.
  • Dans ce contexte, il devient difficile pour les annonceurs de comprendre les performances réelles de leurs investissements médias digitaux. Les indicateurs ne sont pas toujours adaptés à leurs problématiques business ce qui les rend difficile à analyser. Une opacité parfois involontaire, parfois savamment entretenue.

De ces constats, nous avons créé Elium : une plateforme qui centralise l’ensemble des données d’achats et de diffusion, afin de permettre aux marques de reprendre le contrôle et d’améliorer la performance de leurs investissements média digitaux.

 

Quelles solutions proposez-vous ?

Nous avons développé une plateforme publicitaire unifiée : holistique, interopérable et sur-mesure :

. Holistique, car nous intégrons tous types de solutions technologiques. Nous sommes aujourd’hui connectés en écriture et en lecture à une vingtaine de partenaires, qui nous permettent de garantir à nos clients l’accès à 100% des inventaires publicitaires vidéo disponibles (de Youtube à Facebook, en passant par tous les sites médias), ainsi qu’à tous les outils nécessaires pour contrôler la diffusion publicitaire (ad-server, visibilité, fraude, brand safety, mesure d’audience…).

. Interopérable, car notre objectif est de «dé-siloter» l’écosystème digital. Nous rassemblons au sein d’une interface personnalisée, toutes les fonctionnalisés nécessaires pour opérer une campagne, tous les canaux d’achat et toutes les données d’analyse. Cette approche est la seule qui permette d’offrir l’exhaustivité dont ont besoin les marques pour pouvoir efficacement analyser, arbitrer et optimiser leurs investissements média.

. Sur-mesure, car nous personnalisons la solution mise à disposition de chacun de nos clients. Nous nous adaptons à leur stack technique existante, à leurs process internes et externes et à leurs objectifs. Nous les accompagnons en amont et en aval, afin d’améliorer avec eux la compréhension, l’exécution et la performance de leurs achats média digitaux.

Après la vidéo, quels sont vos projets ?

Notre ambition est de nous étendre aux autres formats (Display, Native, Audio…), ainsi qu’aux autres devices (DOOH, TV…). En tant qu’agrégateur de l’ensemble des solutions existantes, notre seule limite est l’existence de celles-ci. L’écosystème étant très dynamique et en perpétuelle mouvance, de nouvelles solutions innovantes naissent régulièrement et nous sommes en mesure de les intégrer si elles répondent aux besoins de nos clients. A titre d’exemple, nous allons prochainement intégrer Admix, premier SSP dédié à l’AR/VR, qui permet d’insérer des formats publicitaires au sein de tout type d’environnement 3D.

Nous nous concentrons également sur le développement d’une intelligence artificielle dédiée à l’automatisation des optimisations de performance : insights, identification des signaux faibles, prises de décision… En centralisant l’ensemble des données de campagnes existantes, avec le plus de granularité possible, nous avons une matière riche et propice, permettant l’apprentissage de l’IA.

 

Comment voyez-vous le marché du programmatique évoluer ?

L’internalisation des annonceurs est un sujet dont on parle beaucoup. Cela illustre leur volonté de s’approprier le programmatique et de monter en compétence, mais surtout, cela démontre leur besoin de transparence et de compréhension. Les annonceurs sont de plus en plus sensibles au contexte éditorial dans lequel leurs publicités sont affichées, ils veulent savoir si et combien de temps elles sont visibles, et surtout ils sont préoccupés par les sujets de brand safety et de fraude publicitaire.

Les attentes des annonceurs vis-à-vis de leurs partenaires évoluent également. Ces derniers doivent aujourd’hui être en mesure de conseiller et d’accompagner les marques, de proposer des solutions en adéquation avec leurs objectifs et de créer de la valeur. C’est pour répondre à ces attentes que nous mettons à dispositions les outils technologiques dont ils ont besoin, et avec la capacité de les accompagner sur la durée – car la révolution technologique ne fait que commencer.

L’ensemble du paysage médiatique est en voie de digitalisation : la radio, la télévision, la presse et l’affichage. Le programmatique est le futur de toutes les transactions médias, à condition d’apporter de la simplicité et de rétablir la confiance.

 

en partenariat avec


Accès au site d’Elium


Lire aussi :

. tous les Focus Techno en partenariat avec Ratecard

Article précédent

Malgré leur défiance, les jeunes Français ont toujours le réflexe Facebook

Article suivant

GSA : Lidl leader de l’image prix, E.Leclerc leader de l’image promo

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *