Captify : le search intelligence à la conquête de l’Europe avec Vincent Pelillo

Auteur : Pas de commentaire Partager :

CB Expert focus techno en partenariat avec Ratecard : une société, une actualité, un positionnement

Une myriade de sociétés proposent des services ou des technologies dans l’univers du marketing digital. Il est alors souvent très compliqué de comprendre le positionnement et la valeur ajoutée de chacune. En tant que média, nous recevons ainsi des dizaines de communiqués de presse par jour qui, souvent, participent à cette confusion. Nous nous sommes donc donné l’ambition, dans cette rubrique, au travers d’une actualité qui nous paraît utile et éclairante, d’expliquer en quoi cette société participe au développement du marketing digital.

Aujourd’hui, focus sur un acteur du search intelligence :

Identité : Captify, société britannique de search intelligence, a créé une technologie sémantique qui exploite des milliards de recherches internet mensuelles afin de diffuser des campagnes de performance ou branding en display, vidéo et sur mobile.

Contexte : Parmi l’offre foisonnante des technologies dédiées à la publicité digitale, il est parfois difficile pour les annonceurs de les différencier et d’apprécier les subtilités de chacune. Captify a su se distinguer de la concurrence en proposant d’analyser et d’extraire le sens des requêtes internet des consommateurs et en développant une technologie qui s’appuie sur la recherche linguistique, apportant ainsi plus de finesse et de pertinence dans les ciblages.

Actualité : L’année 2017 se termine en beauté pour Captify qui ouvre un bureau en Espagne à Madrid. Deux ans après son implantation à Paris, les résultats semblent au rendez-vous. En effet, la société connaît en France une très forte croissance liée à l’acquisition et la fidélisation de marques prestigieuses telles que Microsoft, Apple, Nike ou encore Renault. L’ouverture de ce nouveau marché a d’ailleurs été sollicitée par les agences et marques internationales avec lesquelles Captify travaille de manière régulière en Europe.

Nominations : En Espagne, c’est donc Ruth Bareño qui devient Sales Lead de Captify. Elle travaille depuis 15 ans dans le monde de la publicité digitale et a fait ses armes chez Teads et Orange, entre autres.
A Paris, il y a également du changement. En effet, le périmètre d’action de Vincent Pelillo, actuellement DG France chez Captify, s’élargit grâce à sa nomination en tant que VP Europe. Il sera donc en charge du développement de l’activité dans toute l’Europe Continentale avec pour objectif de reproduire le succès rencontré en France depuis septembre 2015.

What’s next ? : Boosté par ces succès, l’ambition de Capitfy, en tant que deuxième agrégateur de requêtes internet au monde après Google, est de dupliquer ce modèle aux quatre coins de l’Europe et de surfer sur le grand potentiel que représente sa technologie qui associe à la fois search, créativité et ciblage.

 

en partenariat avec


Accès au site de Captify


Lire aussi :

. tous les Focus Techno en partenariat avec Ratecard

Article précédent

Les préférences gastronomiques des Français pour le réveillon de Noël

Article suivant

VOD payante : Netflix est devenue la plateforme la plus utilisée en 2017

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *