Interview de Patricia Lehoux, dircom de la Régie des Transports Métropolitains

Auteur : Pas de commentaire Partager :
image_pdfimage_print

Trois questions à Patricia Lehoux, Directrice de la Communication de la Régie des Transports Métropolitains (RTM), pour la Métropole Aix-Marseille-Provence


CB Expert : Que couvre le réseau actuel de la RTM ? Quel trafic génère-t-il et quel est le profil des voyageurs ?

Patricia Lehoux : Créée en 1950, la RTM (Régie des Transports de Marseille) est devenue, en 2016, selon la volonté de la Métropole Aix-Marseille Provence, la Régie des Transports Métropolitains.

Si sa mission principale demeure l’exploitation du réseau urbain de Marseille (bus, métro, tramway), la RTM s’est vue confier, ces dernières années d’autres services tels que le transport des personnes Handicapées à Mobilité Réduite (Mobi-Métropole), trois lignes de navettes maritimes, le mythique Ferry Boat marseillais, la Gare routière de la Gare St Charles (services routiers urbains, interurbains, nationaux, internationaux, desserte Aéroport) ainsi que l’exploitation des réseaux de La Ciotat, Gémenos, Martigues et prochainement Aubagne (tramway).

A Marseille, 114 lignes de bus, deux lignes de métro, trois lignes de tramway comptabilisent 166 millions de validations* par an, avec 400 000 voyages par jour sur le réseau bus, 350 000 dans le métro et 100 000 sur le réseau tramway.
Parmi les abonnés, qui représentent 45% des voyages, nous comptons 65% de 18/54 ans dont la moitié sont des actifs et près d’un tiers des étudiants, et 16% de moins de 18 ans.

Notre clientèle exprime sa satisfaction quant à la qualité du service qui lui est proposé : en 2016 nous avions un taux de satisfaction de 95% auprès des clients du tramway, de 96% pour ceux de la gare routière, 93% pour le métro et 80% pour le réseau de bus.

 

CB Expert : Quelles sont vos axes de développement et d’innovation ?

Patricia Lehoux : Outre l’extension de son périmètre d’exploitation confiée par la Métropole, la RTM développe depuis plusieurs années une démarche proactive en matière d’innovation technologique. Avec les constructeurs mais également la prestigieuse Université Aix-Marseille-Provence (AMU) avec laquelle elle a signé en 2012 une convention de partenariat pour marier recherche fondamentale (développée dans les laboratoires de l’AMU) et recherche appliquée (grâce aux ingénieurs RTM dans les sites de maintenance), l’entreprise investit dans la mobilité du futur.

Premier réseau de France à exploiter, en 2016, une ligne de bus 100% électrique, la RTM avait précédemment testé des modèles de bus hybrides et poursuit des expérimentations prometteuses in situ avec des prototypes multi-propulsion.

Elle vient d’engager et finance un vaste programme de refonte de ses ateliers de maintenance pour permettre à ces nouvelles technologies de s’implanter durablement et efficacement sur le territoire.

Concernant le métro, qui fête cette année son 40ème anniversaire, la modernisation est permanente. Après avoir intégralement refait les espaces d’accueil à la clientèle, procédé à un vaste programme de rénovation/remplacement des escaliers mécaniques, le métro marseillais sera prochainement doté de la 4G permettant ainsi à sa clientèle de rester connectée ! Enfin, la RTM et la Métropole préparent activement le futur du réseau ferré avec à horizon 2024, un métro totalement modernisé : des rames automatiques aux portes palières, des accès PMR (personnes à mobilité réduite)… permettant de répondre aux besoins des habitants et visiteurs de la seconde ville de France.

Enfin, une réflexion est actuellement en cours visant à redynamiser les boutiques implantées dans les principales stations et à créer un programme d’animation faisant du métro de Marseille un lieu de vie utile, agréable, pratique.

 

 

CB Expert : Comment s’intègre la publicité sur votre réseau ? Quelle est la perception des annonceurs ?

Patricia Lehoux : Depuis 1978, Médiatransports est le partenaire de la RTM en matière de commercialisation de ses espaces publicitaires. Au fil des années, se sont créés des liens de confiance qui portent leurs fruits tant en matière d’attractivité de l’offre RTM que s’agissant de sa modernisation. Fin 2016, les premiers panneaux numériques étaient implantés sur le réseau et ont immédiatement rencontré un grand succès auprès des annonceurs nationaux mais aussi locaux. Ces mobiliers, et la qualité des campagnes diffusées, contribuent à la perception qualitative de notre réseau. 70 panneaux numériques sont déjà installés, avec un objectif d’une centaine de panneaux prochainement.

 

Au-delà des affichages traditionnels et digitaux, des opérations d’animation et d’adhésivage évènementielles ont été réalisées avec succès, à l’occasion par exemple de grands évènements tels que Marseille Provence Capitale Européenne de la Culture en 2013 ou l’Euro 2016 de foot. Sur nos réseaux, l’adhésivage est possible dans le métro (sous toutes ses formes), sur les bus, mais aussi sur le réseau de tramway qui est aussi, grâce à son parcours en plein centre-ville et à la qualité des rames, très prisé par les annonceurs.

Ainsi, transports urbains et publicité font très bon ménage, animent la vie de la Cité et s’ancrent ainsi dans le quotidien de chacun de manière innovante et qualitative. D’ailleurs, la RTM communique régulièrement sur son réseau pour des campagnes corporate et/ou autour de messages comportementaux à l’attention des clients. Cette année, nous allons d’ailleurs utiliser toute la palette de l’offre proposée par Médiatransports pour lancer une campagne de lutte contre la fraude très innovante et percutante. Grâce à ces campagnes, la RTM a pu, au fil des ans, renouveler son image tant auprès de sa clientèle que des habitants qui, à Marseille plus qu’ailleurs sans doute, développent un sentiment très fort d’appropriation du réseau.

 

Patricia Lehoux est Directrice de la Communication de la Régie des Transports Métropolitains (RTM)


Propos recueillis par Emmanuel Charonnat

en partenariat avec :

 

 

 

 


* Le réseau équipé de billettique sans contact permet, du titre de dépannage à l’abonnement pass permanent, de voyager de manière illimitée sur toutes les lignes : une validation = 60 minutes de déplacements illimités sur tous les modes

image_pdfimage_print
Print Friendly
Article précédent

Case study Médiatransports : le témoignage de Claude Bert, CCI Côte-d’Or, à Dijon

Article suivant

Les études de la semaine du 26 juin 2017

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *