La place des femmes s’étend dans l’industrie cinématographique

Auteur : Pas de commentaire Partager :
image_pdfimage_print

En Europe, c’est en France que la présence des femmes réalisatrices de longs métrages est la plus importante

Selon une étude du CNC sur « la place des femmes dans l’industrie cinématographique et audiovisuelle », c’est en France que la présence des femmes réalisatrices de longs métrages est la plus importante, au sein des principaux pays européens. 22% des films français sortis en salles en France sur la période 2011-2015 sont réalisés par des femmes, contre 10 à 12% en Espagne, en Italie et au UK, et moins de 20% en Allemagne (source : Observatoire européen de l’audiovisuel).

 

En cinq ans, 282 films français sortis en salles en France ont été réalisés par des femmes. La France enregistre à elle seule 45% de l’ensemble des films nationaux réalisés par des femmes dans les 5 principaux pays européens (source : Observatoire européen de l’audiovisuel).

 

En 2015, 68 films ont réalisés ou co-réalisés par des femmes soit 28 films de plus qu’en 2006. En moins dix ans, cela représente une augmentation de +71% du nombre de films réalisés par des femmes alors que le nombre de films produits augmente de +48%.

 

En 2015, 21% des films agréés par le CNC ont été réalisés par des femmes contre 17,2% en 2006, soit +3,8 points.

 

Le devis moyen des films réalisés par des femmes (3,5 M€ en 2015) est moins élevé que celui réalisé par des hommes (4,7 M€ en 2015). Mais l’écart tend à se réduire : entre 2006 et 2015, le devis moyen des films d’initiative française réalisés par des femmes augmente de +10% tandis qu’il diminue de +19% pour les hommes.


En 2014, 14 300 femmes ont travaillé à la production des films de fiction d’initiative française agréés par le CNC soit 43,7% des effectifs (la proportion la plus élevée des 10 dernières années). Entre 2006 et 2014, le nombre de femmes employées dans le secteur augmente de 20%, quand cette progression n’est que de 5% pour les hommes (base : 1 211 films d’initiative française de fiction).


Les femmes représentent 45% de l’ensemble des artistes intermittents présents en 2014 dans la production cinématographique.

 

Les postes de « coiffeurs-maquilleurs », de « costumiers-habilleur » et de « scriptes » sont occupés par une très grande majorité de femmes, alors quelles sont très peu représentées dans les métiers techniques.

 

Sur la période 2006-2015, les films réalisés par des femmes sont diffusés en moyenne dans 115 établissements en première semaine contre 165 établissements pour les hommes. Mais en 2015, le nombre d’établissements de diffusion en première semaine est plus élevé pour les films réalisés par des femmes : 183 vs 150 pour les films réalisés par des hommes.

 

Sur la période 2006-2015, la part des premiers films est plus importante parmi les films réalisés par des femmes (42%) que parmi ceux réalisés par des hommes (32%). Les troisièmes films ou plus réalisés par des femmes passent de 20% en 2006 à 47% en 2015, confirmant la consolidation des carrières des réalisatrices après leur première percée.

 

Entre 2006 et 2015, 415 femmes ont réalisé au moins un long métrage dont 114 femmes en ont réalisés plusieurs (28%). Sur la même période, 30% des réalisateurs hommes ont réalisés plusieurs films. La consolidation des carrières des réalisatrices est donc très proche de celle des réalisateurs.

 

La relève est là car 51% des étudiants admis à la Fémis (école de cinéma) entre 2007 et 2016 sont des femmes, et la part des femmes parmi les réalisateurs de courts métrages augmente pour la cinquième année consécutive. En 2015, 38% des réalisateurs de courts métrages sont des femmes contre 29% en 2009. Pour rappel, les femmes représentent 21% des réalisateurs de longs métrages en 2015.

 

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. parmi les 5 grands pays européens, c’est en France que la présence des femmes réalisatrices de longs métrages est la plus importante

. la part des femmes réalisatrices de longs métrages et de courts métrages a augmenté ces 10 dernières années

. l’écart entre les hommes et les femmes en termes de budget moyen des films se réduit, ainsi que l’écart en termes de nombre d’établissements de diffusion en 1ère semaine

. la consolidation des carrières des réalisatrices après leur première percée  se rapproche de celle des hommes


Lire aussi :

La perception de l’égalité des sexes n’est pas toujours en ligne avec la réalité  (février 2017)

Record en 2016 de fréquentation cinéma en Europe depuis 2004 (février 2017)

10 tendances remarquables sur la fréquentation cinéma (mai 2016)


Accès à l’étude du CNC

Accès à la présentation de l’étude du CNC

image_pdfimage_print
Print Friendly, PDF & Email
Article précédent

Quel est le poids des logements touristiques de particuliers proposés en ligne ?

Article suivant

Les consommateurs deviennent optimistes dans le monde mais pas en France

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *