Interview de David Larramendy, DG de M6 Publicité, sur les CGV 2017

Auteur : Pas de commentaire Partager :

Surfant sur les bonnes audiences de ses chaînes, le groupe M6 lance de nombreuses innovations publicitaires à l’occasion de la publication de ses Conditions Générales de Vente 2017

Photo itw M6 - copieCB Expert : Dans quel contexte présentez-vous ces nouvelles Conditions Générales de Vente ?

David Larramendy : Le contexte de cette rentrée est particulièrement favorable pour les chaînes du groupe M6 avec une dynamique d’audience très positive. Au sortir de la meilleure saison de l’histoire du groupe, nous avons connu une excellente rentrée au mois de septembre : meilleure progression pour un groupe historique, meilleure progression toutes chaînes confondues pour M6, mois record depuis 2015 pour W9 et meilleure chaîne auprès de la cible commerciale des nouvelles chaînes TNT pour 6ter. Le digital participe aussi à cette dynamique avec le nouveau 6play qui, dix mois après son lancement, compte 12 millions d’inscrits et réalise chaque mois plus de 60% d’audience de plus que l’année précédente.

CBE : Quels sont les enjeux principaux ?

DL : Proposer des innovations utiles pour nos annonceurs et leurs agences media est au cœur des préoccupations des équipes de la régie au quotidien. Ce parti pris se retrouve bien évidemment dans ces nouvelles CGV. Au-delà de maintenir l’avance prise dans ce domaine vis-à-vis de nos concurrents, nous avons à cœur de démontrer à nos annonceurs que le media TV est un media qui innove toujours autant en 2017.

CBE : Et les principales nouveautés ?

DL : Elles sont nombreuses. Voici les principales. Nous lançons tout d’abord Data Advisor, une plateforme automatisée de recherche d’insights sur l’efficacité publicitaire en télévision avec une finesse d’analyse allant jusqu’à l’écran et au programme. Grâce à l’algorithme de notre partenaire Quinten et à une base de données répertoriant plus de 2000 campagnes TV PGC sur les cinq dernières années, nous lançons ainsi « Moment Planning », une offre qui propose une programmation optimale en fonction des moments ou intérêts de consommation.

Egalement dans une optique d’optimisation du mediaplanning, nous avons créé 5 cibles comportementales disponibles en TV ciblant les principales catégories d’acheteurs : Foodistas, Stylistas, les Déco Lovers, les Home-movers et Connected Shoppers. Celles-ci sont d’ores et déjà disponibles dans tous les outils à destinations des annonceurs et de leurs agences media. Utilisées comme cibles de contrôle, elles permettront aux annonceurs de choisir les programmes les plus consommés par leurs clients potentiels et de renforcer ainsi significativement l’impact de leurs campagnes.

Nous allons également continuer à développer les écrans contextualisés autour de nos programmes phares. Les deux premiers (The Island et L’Amour est dans le Pré) ont été plébiscités tant par le public que par les annonceurs. Un « sweet break » autour du Meilleur Pâtissier et un « French break » dans la France a un Incroyable Talent seront notamment sur nos antennes avant la fin de l’année. C’est l’assurance pour les annonceurs qui choisissent ces écrans de bénéficier de l’image de ces programmes forts et de l’attention renforcée de nos téléspectateurs tout au long de la pause publicitaire.

Enfin, le parrainage devrait lui aussi bénéficier de nouvelles possibilités avec les assouplissements réglementaires que nous attendons en 2017.

CBE : Un an après, quel est votre bilan des lancements annoncés lors des précédentes CGV ?

DL : Un bilan très positif. Nous continuons et amplifions cette année la commercialisation des grandes innovations lancées l’année dernière, notamment le météo-planning qui permet aux annonceurs d’optimiser la pression de leurs campagnes publicitaires sur des produits météo-dépendants, ainsi que les mid-breaks qui garantissent une attention et une mémorisation renforcées des spots publicitaires grâce à un dispositif cognitif original et inédit en France.


CBE : Et sur le digital ?

DL : 6play n’est pas en reste puisque nous lançons le breakvertising, qui permet de toucher les internautes lors de leurs moments de pause. Nous utilisons également la complémentarité de la télévision de rattrapage par rapport à la TV avec l’offre « catch them up » qui compile les programmes surconsommés par les petits consommateurs TV afin de mieux couvrir cette cible cruciale.

Enfin nous consolidons notre position de leadership sur les millenials avec:
– notre data sur 6play qui permet de les cibler avec précision,
– l’offre 100% mobile de 6play, Refresh, qui leur est entièrement dédiée,
– nos MCN (Golden Moustache, Rose Carpet…) qui disposeront en 2017 de moyens encore plus importants pour toucher cette cible très recherchée sur toutes les plateformes.

 

Interview réalisée par Emmanuel Charonnat


Lire aussi :

Les grandes lignes des CGV TV 2017 en dix mots, dix tendances

CGV télé 2016 : les interviews des 9 principales régies publicitaires TV  (octobre 2015)

Conditions Générales de Vente TV 2016 : les bons plans  (octobre 2015)


Accès aux synthèses des CGV 2017 des régies TV sur le site du SNPTV 

Article précédent

L’HEBDO CB EXPERT – Expertise Médias, Marketing & Digital

Article suivant

Les chaînes TV qui performent sont soutenues par des émissions de flux

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *