La part du mobile dans le e-commerce grimpe à 30% au 1er semestre 2017

En France, les ventes du m-commerce ont augmenté de +33% au cours des 12 derniers mois et de +37% sur le 2ème trimestre 2017

Le e-commerce est de plus en plus mobile : la Fevad estime que les ventes sur les terminaux mobiles (produits, tourisme) ont augmenté de +37% au deuxième trimestre 2017 (vs T2 2016) et que les smartphones et tablettes représentent 30% du e-commerce. Une part qui a progressé de 6 points en un an.
Cela ressemble à une accélération, car le m-commerce a augmenté de +33% au cours des 12 derniers mois.

Après des année 2015 à +14% et 2016 à +14,6%, la forte progression du e-commerce se poursuit en France, avec une estimation de +13% au 1er semestre 2017 (vs S1 2016), selon la Fevad.

Le montant de 39,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires a été atteint sur les six premiers mois de l’année, avec 20 milliards sur le 1er trimestre (+14,2%) et 19,5 milliards sur le deuxième (+11,3%).

Au 2ème trimestre 2017, le nombre de transactions effectuées a augmenté de +15% pour atteindre 287 millions. Avec près de 10 transactions en moyenne par acheteur sur le trimestre, la fréquence d’achat est en hausse et le montant dépensé par acheteur s’élève à 664€ sur la période, soit 100€ de plus qu’il y a deux ans.

Le panier moyen, lui, continue de baisser : il perd 3% en un an à 68€.
Sur les smartphones et tablettes, la Fevad observe que le panier moyen est d’environ 20% inférieur au panier moyen global des enseignes participant à son panel mobile.

La croissance du e-commerce bénéficie également d’une offre toujours plus étoffée, avec près de 208 000 sites marchands actifs soit 10% de plus en un an (+18 400 sites), ainsi que de la progression du nombre de cyberacheteurs.

 

Le nombre de cyberacheteurs a augmenté de 964 000 en un an selon l’Observatoire des Usages Internet de Médiamétrie (T2 2017).

L’institut comptabilise 36,9 millions d’internautes ayant déjà effectué des achats en ligne, soit 81% des internautes et 70% des Français, dont 29,4 millions au cours du 2ème trimestre.

Chaque mois, Amazon est visité par 23 millions d’internautes, ce qui en fait le leader incontesté de sa catégorie. Près de la moitié de ces visiteurs utilisent un smartphone et plus d’un quart une tablette. Dans le classement des sites et applis e-commerce de Médiamétrie, 8 autres enseignes touchent plus de 10 millions de visiteurs uniques chaque mois : Cdiscount (2ème avec 15,5M.), Voyages-sncf.com, Fnac, Vente-privée, Groupon, eBay, Booking.com et Carrefour.

 

Au sein du Top 15 des sites et applis e-commerce les plus visités en France :
. Vente-privée devient le e-commerçant le plus « mobile » avec 55% de ses visiteurs atteints via le smartphone devant Groupon (54,5%),
. Vente-privée est aussi le e-commerçant le plus « tablette » avec 30,5% de ses visiteurs atteints via la tablette, devant Amazon (27,4%),
. Cdiscount est le e-commerçant le plus « ordinateur » avec 66,7% de ses visiteurs atteints via ce device, devant Amazon (64%).
Ces 15 e-commerçants touchent plus d’un quart de leur public avec les smartphones et quatre d’entre eux le font avec les tablettes.

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. En France, la part du mobile dans le e-commerce est estimée à 30% au 1er semestre 2017

. Les ventes du m-commerce ont augmenté de +33% au cours des 12 derniers mois et de +37% sur le 2ème trimestre 2017

. Au T2 2017, le nombre de transactions e-commerce a augmenté de +15% vs T2 2016, et le CA progresse de +13%

. 36,9 millions de cyber-acheteurs en France, dont 29,4 millions au cours du 2ème trimestre

.  Amazon est le leader incontesté tous écrans, Vente-privée est à la fois le e-commerçant le plus «smartphone» et le plus «tablette»


Lire aussi :

Marché des applis mobiles : le m-commerce va encore augmenter sa part de lion  (août 2017)

Dix études qui illustrent le succès d’Amazon en France et dans le monde  (juin 2017)

PGC-FLS : la dépense moyenne par panier online est 2 fois supérieure à celle du panier offline en France  (juin 2017)

En 2017, un quart de la progression de la grande consommation en France vient du Drive (mai 2017)

Hausse de +31% sur un an au 1er trimestre pour le m-commerce en France (mai 2017)

Amazon touche près d’un Français sur deux chaque mois  (mai 2017)

Un e-commerçant sur deux envisage l’abonnement «livraisons illimitées» en 2017  (mars 2017)

11 usages du e-commerce qui se développeront en 2017  (janvier 2017)

Le nombre de cyberacheteurs mensuels en hausse de +7,5% sur un an (janvier 2017)

E-commerce : record d’augmentation de la fréquence d’achat en 2016  (janvier 2017)

. tous nos articles sur le e-commerce et le m-commerce


Accès aux communiqués de la Fevad

Accès à la présentation de la Fevad




La part du mobile dans le e-commerce estimée à 30% au 1er semestre 2017

En France, les ventes du m-commerce ont augmenté de +33% au cours des 12 derniers mois et de +37% sur le 2ème trimestre 2017

Le e-commerce est de plus en plus mobile : la Fevad estime que les ventes sur les terminaux mobiles (produits, tourisme) ont augmenté de +37% au deuxième trimestre 2017 (vs T2 2016) et que les smartphones et tablettes représentent 30% du e-commerce. Une part qui a progressé de 6 points en un an.
Cela ressemble à une accélération, car le m-commerce a augmenté de +33% au cours des 12 derniers mois.

Après des année 2015 à +14% et 2016 à +14,6%, la forte progression du e-commerce se poursuit en France, avec une estimation de +13% au 1er semestre 2017 (vs S1 2016), selon la Fevad.

Le montant de 39,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires a été atteint sur les six premiers mois de l’année, avec 20 milliards sur le 1er trimestre (+14,2%) et 19,5 milliards sur le deuxième (+11,3%).

Au 2ème trimestre 2017, le nombre de transactions effectuées a augmenté de +15% pour atteindre 287 millions. Avec près de 10 transactions en moyenne par acheteur sur le trimestre, la fréquence d’achat est en hausse et le montant dépensé par acheteur s’élève à 664€ sur la période, soit 100€ de plus qu’il y a deux ans.

Le panier moyen, lui, continue de baisser : il perd 3% en un an à 68€.

La croissance du e-commerce bénéficie également d’une offre toujours plus étoffée, avec près de 208 000 sites marchands actifs soit 10% de plus en un an (+18 400 sites), ainsi que de la progression du nombre de cyberacheteurs.

 

Le nombre de cyberacheteurs a augmenté de 964 000 en un an selon l’Observatoire des Usages Internet de Médiamétrie (T2 2017).

L’institut comptabilise 36,9 millions d’internautes ayant déjà effectué des achats en ligne, soit 81% des internautes et 70% des Français, dont 29,4 millions au cours du 2ème trimestre.

Chaque mois, Amazon est visité par 23 millions d’internautes, ce qui en fait le leader incontesté de sa catégorie. Près de la moitié de ces visiteurs utilisent un smartphone et plus d’un quart une tablette. Dans le classement des sites et applis e-commerce de Médiamétrie, 8 autres enseignes touchent plus de 10 millions de visiteurs uniques chaque mois : Cdiscount (2ème avec 15,5M.), Voyages-sncf.com, Fnac, Vente-privée, Groupon, eBay, Booking.com et Carrefour.
Au sein du top15, Vente-privée est à la fois le e-commerçant le plus « mobile » avec 55% de ses visiteurs atteints via le smartphone et le plus « tablette » (30,5%). Cdiscount est le e-commerçant le plus « ordinateur » avec 66,7% de ses visiteurs atteints via ce device.

Retrouvez tous les classements en audience des sites de e-commerce dans cet article.

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. En France, la part du mobile dans le e-commerce est estimée à 30% au 1er semestre 2017

. Les ventes du m-commerce ont augmenté de +33% au cours des 12 derniers mois et de +37% sur le 2ème trimestre 2017

. Au T2 2017, le nombre de transactions e-commerce a augmenté de +15% vs T2 2016, et le CA progresse de +13%

. 36,9 millions de cyber-acheteurs en France, dont 29,4 millions au cours du 2ème trimestre


Lire aussi :

Le CA du e-commerce en France a progressé de 13% au 1er semestre 2017  (sept. 2017)

Marché des applis mobiles : le m-commerce va encore augmenter sa part de lion  (août 2017)

Dix études qui illustrent le succès d’Amazon en France et dans le monde  (juin 2017)

PGC-FLS : la dépense moyenne par panier online est 2 fois supérieure à celle du panier offline en France  (juin 2017)

En 2017, un quart de la progression de la grande consommation en France vient du Drive (mai 2017)

Hausse de +31% sur un an au 1er trimestre pour le m-commerce en France (mai 2017)

Amazon touche près d’un Français sur deux chaque mois  (mai 2017)

Un e-commerçant sur deux envisage l’abonnement «livraisons illimitées» en 2017  (mars 2017)

11 usages du e-commerce qui se développeront en 2017  (janvier 2017)

Le nombre de cyberacheteurs mensuels en hausse de +7,5% sur un an (janvier 2017)

E-commerce : record d’augmentation de la fréquence d’achat en 2016  (janvier 2017)

. tous nos articles sur le e-commerce et le m-commerce


Accès aux communiqués de la Fevad

Accès à la présentation de la Fevad




Le CA du e-commerce en France a progressé de 13% au 1er semestre 2017

Découvrez les classements des sites e-commerce en France selon la mesure Internet Global 3 écrans de Médiamétrie, et la part de chaque écran

Après une hausse évaluée à +14,2% au 1er trimestre 2017 (vs T1 2016), celle du 2ème trimestre est annoncée ce matin à +11,3% par la Fevad. Sur l’ensemble du 1er semestre, le CA est estimé à 39,5 milliards d’euros (20 Mds au T1 et 19,5 Mds au T2) et la hausse à +13%.

Au 2ème trimestre, le panier moyen (ou montant moyen d’une transaction) continue sa baisse : il perd 3% en un an à 68€. Cette baisse est compensée par une fréquence d’achat en hausse avec près de 10 transactions en moyenne par acheteur sur le trimestre. Le montant dépensé par acheteur s’élève à 664€ sur la période, soit 100€ de plus qu’il y a deux ans.
Au global, le nombre de transactions progressent de +15% sur le 2ème trimestre, pour atteindre 287 millions.

Cette croissance bénéficie également de la progression du nombre de cyberacheteurs (+964 000 en un an selon Médiamétrie), et d’une offre toujours plus étoffée avec près de 208 000 sites marchands actifs soit 10% de plus en un an (+18 400 sites).

La présentation de la Fevad sur le bilan du e-commerce au T2 2017 est disponible ici.

D’après l’Observatoire des Usages Internet de Médiamétrie du 2ème trimestre 2017, 36,9 millions d’internautes ont déjà effectué des achats en ligne (soit 81% des internautes et 70% des Français), dont 29,4 millions au cours du 2e trimestre.

On retrouve ce même chiffre de 36,9 millions pour le nombre de visiteurs mensuels qui ont consulté au moins un des sites du Top 15 «e-commerce» (moyenne des 3 mois du T2 2017).
Le tableau ci-dessous présente ce top15, réalisé pour la deuxième fois sur la base des données de la nouvelle mesure Internet Global 3 écrans de Médiamétrie.
Par rapport au 1er trimestreVoyages-sncf.com accède – juste avant l’été – à la 3ème place, derrière Amazon et Cdiscount qui restent en tête, et devant Fnac qui recule d’une place, et Vente-privée.
Dans la suite du classement, Groupon (6ème), Booking.com (8ème) et Leroy Merlin (11ème) gagnent chacun une place.
Airbnb et Castorama entrent dans ce top15, respectivement à la 12ème et 14ème place.

 

Au sein de ce Top 15 :
Vente-privée devient le e-commerçant le plus « mobile » avec 55% de ses visiteurs atteints via le smartphone devant Groupon (54,5%),
Vente-privée est aussi le e-commerçant le plus « tablette » avec 30,5% de ses visiteurs atteints via la tablette, devant Amazon (27,4%),
Cdiscount est le e-commerçant le plus « ordinateur » avec 66,7% de ses visiteurs atteints via ce device, devant Amazon (64%).
Ces 15 e-commerçants touchent plus d’un quart de leur public avec les smartphones et quatre d’entre eux le font avec les tablettes.

Dans la catégorie « Mode/textile », La Redoute touche plus de 7 millions de VU mensuels et domine la concurrence. Zalando est deuxième, suivie par Kiabi, ASOS.com et H&M.

Dans la catégorie des sites de voyage, sur les ordinateurs, Voyages-sncf.com devance, comme sur l’ensemble des écrans, Booking.com et Airbnb. Air France et Blablacar complètent le top5.

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. Au 1er semestre 2017, le CA du e-commerce en France progresse de +13%, avec +14,2% au 1er trimestre et +11% au 2ème trimestre,

. Baisse du montant moyen d’une transaction (-3%) au T2 2017 vs T2 2016 mais hausse du nombre de transactions de +15%

. En hausse de +10% en un an, le nombre de sites marchands actifs approche les 208 000 

. Le nombre d’e-acheteurs (36,9 millions) augmente de 964 000 en un an

. Les sites de voyage remontent dans le classement des audiences du e-commerce au T2 par rapport au T1 : Voyages-sncf.com, Booking.com, Airbnb


Lire aussi :

Marché des applis mobiles : le m-commerce va encore augmenter sa part de lion  (août 2017)

Dix études qui illustrent le succès d’Amazon en France et dans le monde  (juin 2017)

PGC-FLS : la dépense moyenne par panier online est 2 fois supérieure à celle du panier offline en France  (juin 2017)

En 2017, un quart de la progression de la grande consommation en France vient du Drive (mai 2017)

Hausse de +31% sur un an au 1er trimestre pour le m-commerce en France (mai 2017)

Amazon touche près d’un Français sur deux chaque mois  (mai 2017)

Un e-commerçant sur deux envisage l’abonnement «livraisons illimitées» en 2017  (mars 2017)

11 usages du e-commerce qui se développeront en 2017  (janvier 2017)

Le nombre de cyberacheteurs mensuels en hausse de +7,5% sur un an (janvier 2017)

E-commerce : record d’augmentation de la fréquence d’achat en 2016  (janvier 2017)

. tous nos articles sur le e-commerce et le m-commerce


Accès aux communiqués de la Fevad

Accès à la présentation de la Fevad




Que nous apprend l’analyse PMG appliquée aux applis mobiles ?

Les Français sont nombreux à installer de nouvelles applications mobiles mais passent moins de temps sur les applis que les mobinautes des autres pays

AppAnnie détaille, dans 9 pays, le temps passé par les mobinautes sur les applis mobiles en fonction de trois segments d’utilisateurs de smartphones : les 20% les plus actifs, les 20% les moins actifs et la catégorie médiane.
C’est ce qu’on appelle une analyse de type PMG (petits, moyens, gros consommateurs) même si généralement on essaye de découper la population en trois parts égales dans les analyses PMG.
Dans 5 de ces pays (Corée du Sud, Mexique, Brésil, Japon et Inde), les plus gros utilisateurs consacrent plus de 4 heures par jour aux applications mobiles. Et les Américains y sont presque.
La France est le pays où l’on passe le moins de temps sur les applis mobiles, quel que soit le segment analysé (PMG). Les 20% les plus actifs consacrent tout de même plus de 3 heures par jour aux applis mobiles.

Au Mexique et au Brésil, les utilisateurs médians passent trois heures par jour sur les applis. En Inde, ce groupe affiche une durée d’un peu plus de 2,5 heures par jour. Dans ces trois pays, les 20% les moins actifs consacrent environ 1,5 heure par jour aux applis. Cela illustre le fort niveau d’adoption des applis dans les pays émergents, y compris chez les utilisateurs les moins avides, grâce à l’usage très répandu de messageries telles que WhatsApp et un mode de vie mobile-first qui se dessine.

A l’inverse, dans les 3 pays européens étudiés (France, UK, Allemagne), les 20% les moins actifs passent moins d’une demi-heure par jour sur les applis. En France et au UK, le rapport entre les Petits et les Gros Consommateurs est de 1 à 9, alors qu’au Brésil et en Inde, ce rapport est de 1 à 3.

Cette analyse a été effectuées sur la base des utilisateurs Android au mois de mai 2017.

Une autre façon d’observer l’engagement des mobinautes vis-à-vis des applications mobiles est le nombre de nouvelles applis installées chaque mois. Sur les 10 pays étudiés, plus de 65% des utilisateurs d’iPhone ont installé au moins une appli en mai dernier. Ce chiffre varie peu d’un pays à l’autre, même si la Corée du Sud, la Chine, le Brésil et l’Inde dépassent le seuil des 70%. Sur cet indicateur, la France est mieux placée puisque près de 70% des utilisateurs d’iPhone ont installé une appli et plus de 50% au moins deux applis, des chiffres supérieurs à ce qu’AppAnnie observe au UK et en Allemagne, mais aussi aux USA ou au Japon.

Les analyses suivantes sont effectuées sur la base des utilisateurs Android sur la période janvier-mai 2017 (vs janvier-mai 2016).

La catégorie des applis de voyages et d’infos locales (y compris les applis de cartes/GPS, de transports urbains, de restaurants…) est en progression sensible dans tous les pays étudiés en termes de nombre d’utilisateurs (graphique de droite ci-dessous) et en termes de temps passé (graphique de gauche).
C’est aux USA et au UK que l’engagement est le plus élevé sur ces applis, avec plus de 2 heures par jour et par utilisateur aux Etats-Unis !
A part en Corée du Sud, plus des 3/4 des mobinautes utilisent ces applis, chaque mois.

Concernant les catégories Shopping et Finances, le temps passé par utilisateur varie fortement d’un pays à l’autre. Derrière les 3 pays asiatiques étudiés (Corée du sud, Inde, Japon), l’engagement sur les applis Shopping est particulièrement élevé en Allemagne, où il est supérieur à celui des USA et du UK, et nettement supérieur à celui de la France.
Les Brésiliens consacrent plus de temps aux applis de finances. Les Sud-Coréens sont aussi les champions des applis de cette catégorie, qui engagent peu les Français et les Allemands.

Sans surprise, le Japon et la Corée du Sud sont les pays qui engagent le plus les Gamers et de plus en plus. Dans tous les pays – sauf en France ! – les Gamers les plus gros utilisateurs (top 10%) consacrent encore plus de temps à leurs jeux mobiles en 2017, par rapport à l’an dernier.

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. Fort niveau d’adoption des applis mobiles dans les pays émergents

. En France et au UK, le rapport entre les Petits et les Gros Consommateurs d’applis est de 1 à 9, alors qu’au Brésil et en Inde, ce rapport est de 1 à 3

. Les Français sont nombreux à installer de nouvelles applis mais sont ceux qui passent le moins de temps sur les applis mobiles

. La catégorie des applis de voyages et d’infos locales est en progression sensible dans tous les pays, en termes de nombre d’utilisateurs et en termes de temps passé 

. Par rapport aux autres pays, les Français passent peu de temps sur les applis de Shopping et de Finance

. Les Asiatiques et les Allemands sont très engagés sur les applis de Shopping

. Dans tous les pays (sauf en France), les Gamers les plus gros utilisateurs consacrent encore plus de temps à leurs jeux mobiles en 2017


Lire aussi :

Comment les Millenials américains sont attachés aux applis mobiles (sept. 2017)

Marché des applis mobiles : le m-commerce va encore augmenter sa part de lion  (août 2017)

Applis mobile : quand les professionnels ne comprennent pas les utilisateurs…  (juin 2017)

Dans quels pays passe-t-on le plus de temps sur les applis mobiles ?  (mai 2017)

Le chiffre d’affaires mondial des applis mobiles va plus que doubler en 5 ans (avril 2017)

Tous les classements 2016 des applis mobile dans le monde  (janvier 2017)

Tous nos articles sur les applis mobiles


Accès à la publication d’AppAnnie




Marché des applis mobiles : le m-commerce va encore augmenter sa part de lion

Dix prévisions à l’horizon 2021 sur le marché mondial des applications mobiles : revenus des app stores et de la publicité, m-commerce, nombre d’utilisateurs et temps passé, etc

AppAnnie a mis à jour ses prévisions 2017 et 2021 pour le marché mondial des applications mobiles.
La société d’études rappelle d’abord que ce marché a pesé 1310 milliards de dollars US en 2016 à travers 3 types de revenus : les dépenses des utilisateurs sur les app stores, la publicité in-app et le m-commerce. Ce montant a été généré grâce à 3,4 milliards de personnes passant un total de 1600 milliards d’heures sur les applications. Ce qui représente en moyenne 379 US dollars de revenus par utilisateur en 2016. Et chaque mobinaute a passé, en moyenne, 471 heures l’an dernier sur les applis, soit près de 19 jours…

1- Ce marché atteindrait 6350 milliards de dollars US en 2021 

Dont 2590 milliards en Chine (40,8%) et 820 milliards aux Etats-Unis (12,9%).

 

2- Le nombre d’utilisateurs des applis mobiles va quasiment doubler en 5 ans, passant de 3,4 milliards en 2016 à 6,3 milliards en 2021

3- Le temps total passé sur les applis va plus que doubler entre 2016 et 2021, passant de 1600 milliards d’heures à 3500 milliards.

 

4- Le revenu moyen par utilisateur va quasiment triplé d’ici 2021, passant de 379$ à 1008$.
Cet indicateur va augmenter de +22% en moyenne annuelle.

 

5- Les dépenses sur les app stores augmenteront de +18% par an, en moyenne entre 2016 et 2021.
Elles atteindraient 139 milliards de dollars US en 2021, soit 2,2% du marché des applis mobiles. Avec 60 milliards sur l’app store d’apple (iOS), 42 milliards sur Google Play et 36 milliards sur les autres app stores Android.

6- App Stores : la zone Asie-Pacifique tire la croissance en valeur absolue avec un doublement des revenus en 5 ans.
Mais la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) rattrapera son retard avec un triplement des revenus et se rapprochera des Amériques.

 

7- Les investissements en publicité in-app augmenteront de +23% par an, en moyenne entre 2016 et 2021.
Ils atteindraient 201 milliards de dollars US en 2021, soit 3,2% du marché des applis mobiles. Les Amériques continueront de représenter une part plus importante que la zone Asie-Pacifique. La croissance sera plus faible dans la zone EMEA.

8- Le m-commerce augmentera sa part du lion, avec un taux de croissance annuel moyen de +39% entre 2016 et 2021.
En 2021, le mobile commerce représentera 94,6% des revenus des applis mobiles, vs 90,1% en 2016.

 

9- En Chine, les revenus publicitaires des applis dépasseront les revenus des app stores en 2021


10- Aux USA, les revenus publicitaires continueront à peser plus du double des revenus des app stores

 

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. En 2021, le marché des applis mobiles atteindrait 6350 milliards de dollars US, vs 1310 milliards en 2016

. Entre 2016 et 2021, sur les applis mobiles, le m-commerce progressera de +39% par an (en moyenne), la pub in-app de +23% et les dépenses in-store de +18%

. En 2021, le mobile commerce représentera 94,6% des revenus des applis mobiles (vs 90,1% en 2016), la pub mobile pèsera 3,2% et les revenus sur les app stores 2,2%

. Le revenu moyen des applis mobiles par utilisateur va quasiment tripler d’ici 2021


Lire aussi :

Applis mobile : quand les professionnels ne comprennent pas les utilisateurs…  (juin 2017)

Dans quels pays passe-t-on le plus de temps sur les applis mobiles ?  (mai 2017)

Les applis sont devenues le nouveau champ de bataille des compagnies aériennes  (mai 2017)

Le chiffre d’affaires mondial des applis mobiles va plus que doubler en 5 ans (avril 2017)

L’essor du gaming sur mobile dans le monde  (février 2017)

La présence sur l’écran d’accueil favorise le taux d’usage d’une appli mobile  (février 2017)

Tous les classements 2016 des applis mobile dans le monde  (janvier 2017)

Comment va évoluer le business model des applis mobiles ?  (nov. 2016)

Tous nos articles sur les applis mobiles


Accès à la publication d’AppAnnie




Amazon touche près d’un Français sur deux chaque mois

Groupon est le e-commerçant le plus «mobile», Vente-privée le plus «tablette» et Cdiscount est le plus «ordinateur». E.Leclerc Drive domine le classement des sites Drive sur desktop.

Dans le classement publié par Médiamétrie, à l’occasion du bilan trimestriel du e-commerce de la Fevad, on retrouve Amazon en tête des sites et applications de e-commerce, avec près de 23,5 millions de visiteurs uniques mensuels, quel que soit le support (ordinateur, mobile, tablette), en moyenne sur le 1er trimestre 2017. Soit près d’un Français sur deux : 45,1% des 15 ans et plus.
Suivent six enseignes ou e-commerçants avec plus de 10 millions de VU mensuels : Cdiscount (16,7M), Fnac (13,3M), Voyages-sncf.com (12,1M), Vente-privée (11,9M), Ebay (11,6M), Groupon (11,2M) et Carrefour (10,3M).

En moyenne, près de 37,3 millions d’internautes (72% des Français) ont consulté, chaque mois, au moins un des sites et/ou applications du Top 15 ci-dessous.

 

Au sein de ce Top 15 :
. Groupon est le e-commerçant le plus « mobile » avec 52,9% de ses visiteurs atteints via le mobile, devant Vente-privée (52,4%),
. Vente-privée est le e-commerçant le plus « tablette» avec 29,6% de ses visiteurs atteints via la tablette, devant Amazon (27,6%),
. Cdiscount est le e-commerçant le plus « ordinateur » avec 67,8% de ses visiteurs atteints via la tablette, devant Amazon (64%).
Les 15 e-commerçants touchent plus d’un quart de leur public avec les smartphones et quatre d’entre eux avec les tablettes.

 

Dans la sous-catégorie des sites de voyage/tourisme en ligne, le haut du classement est inchangé, par rapport au 4ème trimestre 2016, sur les ordinateurs : Voyages-Sncf.com devance toujours Booking, Airbnb, Air France et Vente-privee Voyages. EasyJet (6ème) gagne une place dépasse BlaBlaCar (7ème).
En moyenne, 13,7 millions d’internautes ont consulté, chaque mois, au moins un des sites du top 10 soit plus d’un internaute sur 5 (22%).

 

Médiamétrie publie également le top5 des sites  »Drive » sur ordinateur, largement dominé par E.Leclerc Drive et ses 2,1 millions de VU mensuels. Les autres enseignes du top 5 (Auchan, Carrefour, Intermarché, Système U) sont en dessous du seuil d’un million de visiteurs uniques.

 


Ce qu’il faut retenir

. Amazon touche près d’un Français sur deux (45%) chaque mois en ligne (mobile, tablette ou ordinateur)

. Groupon est le e-commerçant le plus «mobile», Vente-privée le plus «tablette» et Cdiscount est le plus «ordinateur»

. Stabilité du palmarès des sites de voyage/tourisme sur ordinateur : Voyages-Sncf.com devant Booking, Airbnb, Air France et Vente-privee Voyages

. E.Leclerc Drive domine le classement des sites  »Drive » sur ordinateur


Lire aussi :

Hausse de +31% sur un an au 1er trimestre pour le m-commerce en France  (mai 2017)

Une forte affluence attendue sur le mobile pour les Soldes d’hiver 2017  (janvier 2017)

Dix insights sur les achats de cadeaux de Noël sur Internet (déc. 2016)

Internet mobile : les améliorations de la mesure d’audience rebattent les cartes  (nov. 2016)

E-commerce en France : le 2ème trimestre confirme la poussée du premier  (sept. 2016)

Internet mobile : le top 5 des applis/sites de l’hôtellerie  (sept. 2016)

. tous nos articles sur le e-commerce et le m-commerce


Accès à la publication de Médiamétrie




Hausse de +31% sur un an au 1er trimestre pour le m-commerce en France

Depuis deux ans, le nombre de transactions en ligne augmente beaucoup plus vite que le chiffre d’affaires

Après une année 2015 à +14% et 2016 à +14,6%, la forte progression du e-commerce se poursuit en France, avec une estimation de +14,2% au 1er trimestre 2017 (vs T1 2016), selon les estimations publiées hier par la Fevad. Les 20 milliards d’euros de CA sont atteints sur les trois premiers mois de l’année.

Sur les sites leaders dans leur secteur, les ventes sur smartphones et tablettes (sites mobiles et applications) ont progressé de +31% au 1er trimestre 2017 (vs T1 2016) après une année 2016 à +30%. Elles représentent 27% du volume d’affaires total des sites suivis par la Fevad (panel iCM), soit +5 points par rapport au T1 2016, après avoir atteint 28% au T4 2016 avec les achats de Noël .

 

Le nombre de transactions en ligne atteint 290 millions sur le 1er trimestre, soit une hausse de +20,5% par rapport au 1er trimestre 2016.
Le montant moyen d’une transaction continue à baisser : 69 euros au T1 2017 vs 73 euros au T1 2016, soit -5% en un an.


Cette baisse du panier moyen est largement compensée par une augmentation de la fréquence d’achat (+13%) : 9,4 transactions par acheteur sur le T1 2017 vs 8,3 transactions il y a un an et 5,8 transactions il y a trois ans.
Les e-acheteurs ont dépensé en moyenne 646 euros au premier trimestre 2017, vs 605€ au T1 2016, soit une hausse de +6,8%.


De plus, le nombre de cyberacheteurs au cours du 1er trimestre (36,58 millions) a augmenté de +1,035 million en un an (+2,9%) selon Médiamétrie.

 

Le graphique ci-dessous montre que depuis deux ans, le nombre de transactions augmente beaucoup plus vite que le chiffre d’affaires. La croissance trimestrielle moyenne du nombre de transactions en ligne (produits et services) est de +23% depuis 2 ans.

 

Enfin, la hausse du nombre de sites marchands actifs témoigne aussi du dynamisme du e-commerce français : +11% en un an soit près de 20 000 sites supplémentaires.
Le cap des 200 000 sites marchands actifs a été franchi en 2016, et atteint 206 800 sites au T1 2017.

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. Au 1er trimestre 2017, la rythme de croissance du e-commerce se poursuit (+14,2%),

. Baisse du montant moyen d’une transaction (-5%) au T1 mais hausse de la fréquence moyenne d’achat (+13%) et du nombre d’e-acheteurs (+3%)

. Le m-commerce pèse 27% du e-commerce au 1er trimestre et progresse de +31% sur l’ensemble de l’année

. En hausse de +11% en un an, le nombre de sites marchands actifs approche les 207 000


Lire aussi :

Amazon touche près d’un Français sur deux chaque mois  (mai 2017)

Un e-commerçant sur deux envisage l’abonnement «livraisons illimitées» en 2017  (mars 2017)

11 usages du e-commerce qui se développeront en 2017  (janvier 2017)

Le nombre de cyberacheteurs mensuels en hausse de +7,5% sur un an (janvier 2017)

E-commerce : record d’augmentation de la fréquence d’achat en 2016  (janvier 2017)

Le e-commerce pèsera 10% du commerce mondial en 2017  (août 2016)

. tous nos articles sur le e-commerce et le m-commerce


Accès au communiqué de la Fevad




11 usages du e-commerce qui se développeront en 2017

Les e-acheteurs sont de plus en plus intéressés par le Click & Collect, le Click & Reserve, les services de livraison express en illimité, les offres géolocalisées sur mobile, entre autres…

Dans le cadre du bilan annuel du e-commerce de la Fevad, l’institut CSA Research a réalisé une étude sur les usages en 2016 et sur les perspectives d’achats sur Internet en 2017. A partir des résultats, nous observons 11 usages émergents ou suscitant un intérêt croissant auprès des internautes

1- Les catégories Maison/Déco et Grande consommation devraient capter de plus en plus d’acheteurs en ligne

fevad-csa-research-1-min fevad-csa-research-2-min

 

2- Les services qui se développent : la commande de repas et les services de transport urbain individuel

. 30% des e-acheteurs ont déjà commandé un repas sur Internet et 13% le font au moins une fois par mois
. les intentions d’acheter en ligne des services de transport urbain individuel (16%) ont progressé de 7 points en un an

fevad-csa-research-3-min
3- Un quart des e-acheteurs utilisent Amazon quand ils démarrent leur recherche avant de faire un achat en ligne

fevad-csa-research-4-min

 

4- Les devices d’achats deviennent de plus en plus mobiles

fevad-csa-research-5-min

 

5- Les offres géolocalisées intéressent de plus en plus les e-acheteurs

L’intention d’autoriser sa géolocalisation afin de recevoir des opérations promotionnelles personnalisées de magasins à proximité progresse de 5 points en un an (37%).

fevad-csa-research-6-min

 

6- L’intention d’utiliser son mobile pour interagir sur les réseaux sociaux à l’occasion d’un achat (37%) progresse de 6 points en un an.

7- Le Click & Collect séduit les internautes

fevad-csa-research-7-min
8- Les e-acheteurs s’abonnent aux services de livraison express en illimité, notamment Amazon Premium

fevad-csa-research-8-min

 

9- L’intérêt pour une livraison – directement chez soi – effectuée par des drones progresse (35%, +7 points en un an).

Par ailleurs, la moitié des e-acheteurs se disent intéressés, pour des raisons économiques, par la livraison par un particulier.

fevad-csa-research-9-min

 

10- Une majorité d’e-acheteurs sont favorables au Click & Reserve

. 29% y ont eu recours en 2016 et 22% l’envisagent en 2017.
. Les 3 catégories de produits les plus concernées sont : l’habillement/mode ; les produits techniques et l’électroménager ; les produits culturels.

fevad-csa-research-10-min

 

11- Les Français recourent de plus en plus à la consommation collaborative en ligne : hébergements auprès de particuliers, trajets en covoiturage, achats groupés directement aux producteurs

fevad-csa-research-11-min

 

Cette étude a été réalisée en ligne du 26 au 31 décembre 2016, auprès d’un échantillon représentatif de 1000 e-acheteurs français (c’est-à-dire ayant au moins déjà réalisé un achat sur Internet) de 18-74 ans, constitué d’après la méthode des quotas (sexe, âge, CSP, région , fréquence d’achat en ligne). Les résultats ont été redressés afin d’être représentatifs du profil des e-acheteurs français.

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. les produits et services qui captent de nouveaux e-acheteurs : maison/déco, grande consommation, commande de repas, services de transport urbain individuel…

. le Click & Collect et le Click & Reserve séduisent les e-acheteurs

. 26% des e-acheteurs démarrent leur recherche, avant de faire un achat en ligne, en se rendant sur Amazon et 16% ont un abonnement de livraison Amazon Premium

. les usages mobiles progressent : m-commerce, gélolocalisation, intéraction sur les réseaux sociaux


Lire aussi :

Le nombre de cyberacheteurs mensuels en hausse de +7,5% sur un an (janvier 2017)

Une forte affluence attendue sur le mobile pour les Soldes d’hiver 2017  (janvier 2017)

Dix insights sur les achats de cadeaux de Noël sur Internet (déc. 2016)

E-commerce entre particuliers : quelles sont les catégories en progression ? (déc. 2016)

La perception et les usages du Click & Collect en France  (déc. 2016)

Quels sont les principaux usages mobile-to-store et mobile-in-store ?  (nov. 2016)

Les usages web-to-store sont en recul pour la deuxième année consécutive  (nov. 2016)

Douze chiffres-clés sur le e-commerce des particuliers en 2016  (France, juin 2016)

. tous nos articles sur le e-commerce et le m-commerce


Accès aux résultats de l’étude Fevad/CSA Research




E-commerce : record d’augmentation de la fréquence d’achat en 2016

En 2016, le e-commerce a progressé de +14,6% en France. Les ventes en ligne ont dépassé le milliard de transactions, soit 33 transactions par seconde.

Avec un taux de progression de +15%, la période de Noël 2016 (novembre-décembre) a connu la plus forte progression pour le e-commerce en France depuis 2012, selon les estimations publiées hier par la Fevad. Sur ces deux mois, le marché est estimé à 14 milliards d’euros.

fevad-bilan-e-commerce-1-min

Estimé à 72 milliards d’euros, le marché du e-commerce en France termine ainsi l’année 2016 avec un taux d’évolution annuel de +14,6%, le plus élevé des quatre dernières années. C’est le premier trimestre de l’année qui affiche la progression la plus élevée (+16,5%).

fevad-bilan-e-commerce-2-min

Le nombre de transactions en ligne atteint 1,03 milliard, soit 33 transactions par seconde. Il est en hausse de +23% par rapport à 2015.
Le montant moyen annuel d’une transaction baisse à 70 euros en 2016 vs 75 euros en 2015 soit -7%. Sur les deux dernières années, le panier moyen a fortement diminué pour de nombreuses raisons : élargissement de l’offre produits et services, développement de la concurrence, explosion du m-commerce, nouvelles approches en matière de logistique (abonnements de livraison en illimité, gratuité de la livraison et des retours)…

Cette baisse du panier moyen est cependant compensée par un record d’augmentation de la fréquence d’achat en 2016 : +21% par rapport à 2015. Les e-acheteurs réalisent en moyenne 28 transactions en ligne sur l’année (vs 23 en 2015) pour un montant total de 1968 euros. Ce montant a doublé par rapport à 2009 où il était de 993 euros.
De plus, le nombre de cyberacheteurs (36,722 Millions) a augmenté de 380 000 en un an (+1%) selon Médiamétrie.

fevad-bilan-e-commerce-3-min

Sur les sites leaders dans leur secteur, les ventes sur smartphones et tablettes (sites mobiles et applications) ont progressé de +30% en 2016 après une année 2015 à +39%. Elles représentent plus du quart du volume d’affaires total des sites suivis par la Fevad (panel iCM), et même 28% au 4ème trimestre 2016 avec les achats de Noël (+6 points par rapport à T4 2015).

fevad-bilan-e-commerce-5-min

fevad-bilan-e-commerce-4-min

 

La hausse du nombre de sites marchands actifs (+12%) témoigne aussi du dynamisme du e-commerce français.

Le cap des 200 000 sites a ainsi été franchi en 2016, avec 204 000 sites marchands actifs.

 

 

 

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. A Noël comme sur l’ensemble de l’année 2015, la croissance est proche de +15%, et la plus forte depuis 2012

. Record d’augmentation de la fréquence moyenne d’achat en 2016 : 28 transactions vs 23 en 2015 (+21%)

. Le m-commerce pèse 28% du e-commerce au 4ème trimestre et progresse de +30% sur l’ensemble de l’année

. En hausse de +12%, le cap des 200 000 sites marchands actifs a été franchi en 2016


Lire aussi :

Le nombre de cyberacheteurs mensuels en hausse de +7,5% sur un an (janvier 2017)

Une forte affluence attendue sur le mobile pour les Soldes d’hiver 2017  (janvier 2017)

Dix insights sur les achats de cadeaux de Noël sur Internet (déc. 2016)

E-commerce en France : le 2ème trimestre confirme la poussée du premier  (sept. 2016)

Le e-commerce pèsera 10% du commerce mondial en 2017  (août 2016)

Douze chiffres-clés sur le e-commerce des particuliers en 2016  (France, juin 2016)

E-commerce et m-commerce France : démarrage en trombe au 1er trimestre 2016 (mai 2016)

Le nombre de transactions par cyber-acheteur a doublé en France en 6 ans (bilan Fevad 2015)

. tous nos articles sur le e-commerce et le m-commerce


Accès au communiqué de la Fevad sur le e-commerce en France en 2016




Le nombre de cyberacheteurs mensuels en hausse de +7,5% sur un an

Amazon domine toujours nettement les classements de fréquentation desktop et mobile des sites de e-commerce. Le palmarès mobile a évolué avec les progressions de Vente-privee et Fnac.

D’après l’Observatoire des Usages Internet de Médiamétrie d’octobre-novembre 2016, 36,7 millions d’internautes ont déjà effectué des achats en ligne, soit 80,9% des internautes. Cela représente 380 000 cyber-acheteurs de plus qu’il y a un an.

mediametrie-ecommerce-2-min

 

Entre octobre-novembre 2015 et octobre-novembre 2016, le nombre d’internautes (connectés au cours du dernier mois) a augmenté de +2,5% et atteint 45,378 millions (vs 44,292 M. il y a un an). Cette hausse explique que le nombre de cyberacheteurs augmente même si la part des cyberacheteurs dans la population internaute a reculé (80,9% vs 82,1%).
En revanche, la part des internautes ayant acheté en ligne au cours du dernier mois a progressé, passant de 46,8% à 49,1%. Cela représente 22,28 millions de personnes en oct-nov 2016 vs 20,73 millions en oct-nov 2015, soit une hausse de +7,5%.

 

mediametrie-ecommerce-3-min
Au sein de la population internaute, les CSP+ et les 25-49 ans restent les segments qui comptent la plus grande proportion de cyberacheteurs (près de 91%). Médiamétrie relève que les 16-24 ans rejoignent ce groupe de cibles, avec un taux d’e-acheteurs de 89% et une progression de +18% du nombre d’individus concernés en un an.

mediametrie-ecommerce-4-min

Sur les ordinateurs, le top5 des sites de e-commerce les plus visités chaque mois, en octobre-novembre 2016, est inchangé par rapport au précédent classement publié par Médiamétrie sur la période juillet-septembre 2016 : Amazon, avec 16,5 Millions de VU, est devant Cdiscount, Fnac, eBay et Voyages-Sncf.com.
A la 6ème et à la 7ème place, La Redoute et Carrefour gagne chacun 3 places. Sont également en progression PriceMinister (9ème, +2 places), Darty (10ème, +3 places) et Groupon (13ème, +1 place), ainsi que Boulanger et Auchan qui entrent dans le top15.

mediametrie-ecommerce-5-min

 

Dans la sous-catégorie des sites de voyage/tourisme en ligne, le trio de tête est inchangé sur les ordinateurs : Voyages-Sncf.com devant Booking.com et Airbnb. Air France (4ème) et Vente-privee Voyages (5ème) gagne chacun une place tandis que BlaBlaCar (6ème) en perd deux.

mediametrie-ecommerce-6-min

Sur les smartphones, les classements ont davantage évolué (en octobre 2016 vs juillet 2016), sachant que la mesure d’audience de l’internet mobile a fait l’objet d’amélioration depuis la publication des données du mois d’août.
Déjà nettement en tête sur les ordinateurs, Amazon domine toujours très nettement le classement mobile, avec 11,628 millions de VU. Vente-privee passe de la 4ème à la 2ème place et Cdiscount de la 2ème à la 3ème place. Fnac (4ème) grimpe dans le palmarès (+4 places) tandis que Groupon (5ème) recule (-2 places). Groupon reste cependant mieux placé sur les smartphones (5ème) que sur les ordinateurs (13ème).
Carrefour (9ème) et Auchan (10ème) entrent dans le top10 alors que Booking.com et Airbnb en sortent, ces derniers mouvements étant probablement liés à la saisonnalité (octobre vs juillet).

mediametrie-ecommerce-7-min

 

La courbe quotidienne du nombre de visiteurs uniques sur les sites marchands généralistes met en évidence les pics d’audience lors du Black Friday et du Cyber Monday en novembre, et les creux de fréquentation du 24, 25 et 31 décembre.

mediametrie-ecommerce-8-min

 

 

Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. 36,7 millions d’internautes ont déjà effectué des achats en ligne, soit 81% des internautes

. le nombre de cyberacheteurs mensuels est de 22,3 millions, en hausse de +7,5% sur un an

. Amazon domine nettement les classements de fréquentation desktop et mobile

. Cdiscount, Fnac, eBay mieux placés sur les ordinateurs ; Vente-privee et Groupon mieux placés sur les smartphones


Lire aussi :

Une forte affluence attendue sur le mobile pour les Soldes d’hiver 2017  (janvier 2017)

Dix insights sur les achats de cadeaux de Noël sur Internet (déc. 2016)

Internet mobile : les améliorations de la mesure d’audience rebattent les cartes  (nov. 2016)

E-commerce en France : le 2ème trimestre confirme la poussée du premier  (sept. 2016)

Internet mobile : le top 5 des applis/sites de l’hôtellerie  (sept. 2016)

. tous nos articles sur le e-commerce et le m-commerce


Accès à la publication de Médiamétrie