Comment la crise a changé la façon dont les Français perçoivent leur pays

Auteur : Pas de commentaire Partager :

Par rapport à 2019, la France est davantage perçue comme étant un pays de solidarité et de fraternité, mais aussi de liberté et de diversité

Selon la nouvelle édition du Baromètre Ifop de la Fraternité, dont le terrain d’enquête a été effectué après un mois de confinement (du 17 au 22 avril), la France est davantage perçue par ses habitants comme étant un pays de solidarité. C’est le premier enseignement de cette enquête: 68% des Français estiment désormais que la France est un pays solidaire, soit une hausse de +8 points en un an. Le pays est aussi davantage perçu comme étant fraternel (+5 points), même si cette opinion n’est partagée que par 59% des Français.


La diversité reste la première dimension la plus associée à la France (91%, +4 points vs 2019 et +7 points vs 2016), devant la liberté (77%, +7 points vs 2019), la générosité (68%), la solidarité (68%), la tolérance (66%) ou l’ouverture d’esprit (65%). Enfin, comme les années précédentes, les Français se montrent beaucoup plus partagés quant au caractère égalitaire du pays (45%).

La «diversité» est perçue de plus en plus diverse…
Comme les années précédentes, la «diversité» est avant tout perçue à travers un prisme ethno-culturel. Près d’un Français sur deux associe cette notion aux origines ethniques (54%) ou aux origines culturelles (45%). Viennent ensuite à l’esprit des sondés: les origines sociales (37%), la diversité en termes de nationalités (33%) ou de convictions religieuses (31%). Ces items sont de plus en plus cités, de même que la plupart des autres items testés: l’orientation sexuelle (19% vs 10% en 2016), le niveau de revenus (18% vs 13% en 2019), les convictions politiques (17% vs 12% en 2019) et même l’âge (12% vs 6% en 2016).

Le jugement positif exprimé à l’égard de la diversité connait en 2020, une nouvelle hausse : 83% des Français estiment que la diversité est une bonne chose, soit +2 points vs 2019 et + 7 points vs 2016. Par ailleurs, un tiers des Français estiment désormais qu’il s’agit d’une très bonne chose (33%) alors que ce jugement n’était partagé que par un quart de la population un an plus tôt (26%).

Après un mois de confinement, le baromètre Ifop a également demandé aux sondés si la crise du Covid-19 les a plutôt rapproché ou éloigné de plusieurs groupes de personnes. Les grands gagnants sont le conjoint (37% de rapprochement) et la famille (35%), puis les voisins (23%). Les perdants seraient les amis (26% d’éloignement) et surtout les collègues (34%).

Cette étude a été menée en ligne du 17 au 22 avril 2020, auprès d’un échantillon de 1017 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interviewée) après stratification par région et catégorie d’agglomération.


Emmanuel Charonnat


Ce qu’il faut retenir

. La France est davantage perçue comme étant un pays de solidarité (+8 points vs 2019) et de fraternité (+5 points)

. La diversité (91%) et la liberté (77%) restent les premières dimensions associée à la France et progressent également : +4 points et +7 points

. Les Français attribuent de plus en plus d’items différents à la notion de «diversité», notion qu’ils sont plus nombreux à juger positivement

. La crise du Covid-19 a plutôt rapproché les Français de leur conjoint et de leur famille, et les a éloignés de leurs collègues


Lire aussi :

. Dons aux ONG et associations caritatives: le taux de donateurs progresse de 5 points en 4 mois (mai 2020)

. Quels changements de valeurs provoquera la crise sanitaire? (avril 2020)

Quels sont les mots que les Français associent au confinement? (mars 2020)

. Slogans publicitaires: quels sont les mots à la mode en France? (janvier 2020)

Quelles valeurs les parents veulent-ils transmettre à leurs enfants? (mai 2018)

Quelles sont les valeurs d’avenir pour les Français ? (avril 2018)

. Préféreriez-vous avoir plus de temps ou plus d’argent… (juin 2017)

Onze études pour mieux comprendre les valeurs des Français (mai 2017)

. Face à la «diversité», la France est coupée en deux (juin 2016)


Accès à l’étude Ifop

Article précédent

La crise du Covid et le confinement ont relancé les produits surgelés

Article suivant

Déconfinement: le niveau de sécurité est jugé plus satisfaisant que prévu dans les entreprises et dans les transports

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *